Un milliard de pizzas est englouti chaque année en France, soit près de 29 pizzas vendues en une seconde. Cette statistique impressionnante nous confirme encore la position dominante de l’Hexagone en matière de pizzas : la France se place juste derrière les États-Unis et devant les Italiens qui en mangent respectivement 15 et 5 kg par an. La pizza demeure donc toujours un secteur très porteur, bien qu’elle ait enregistré en 2015 un fort recul selon une étude du cabinet Gira Conseil.

Ces dernières années, il semble que cuisiniers, amateurs de gastronomie et autres entrepreneurs audacieux se bousculent pour ouvrir leur entreprise de restauration rapide. Certes, la pizza est un concept séduisant qui ne se démode jamais et semble très rentable. Mais comme toute autre entreprise, la création d’une pizzeria est une opération qui se prépare et qui implique une planification minutieuse. Découvrez dans ce guide toutes les pistes pour ouvrir votre pizzeria et pour éviter les pièges qui se cachent derrière cette démarche.

Quelques questions à se poser

Vous vous dites que vous aimez la pizza, que le métier de pizzaïolo vous passionne, que vous avez mis de côté quelques milliers d’euros pour ouvrir votre pizzéria. Mais tout cela ne suffit pas pour créer votre pizzeria dans les meilleures conditions. Pour maximiser vos chances de succès sur ce marché déjà concurrentiel en France, il est indispensable que vous vous posiez les bonnes questions :

  • disposez-vous du temps et de l’effort nécessaires pour faire fonctionner votre pizzéria ?
  • disposez-vous des ressources indispensables pour travailler à votre propre compte ?
  • ou, au contraire, souhaitez-vous ouvrir une franchise en restauration rapide ?
  • voulez-vous ouvrir un restaurant ou travailler dans un camion de type fast-food ?

Après avoir répondu correctement à ces questions, vous verrez s’ouvrir de nouveaux horizons sur la manière de concrétiser votre rêve. Les réponses à ces questions déterminent d’ailleurs le type de démarches administratives et le principe de fonctionnement de votre business. Une fois ces questions élucidées, vous pourrez vous préparer à l’établissement d’un business plan précis et efficace pour viabiliser votre projet.

Le budget est conséquent

Comme toute procédure de création d’entreprise, un projet de pizzeria peut très vite se transformer en casse-tête. L’un des obstacles qui rebutent souvent les porteurs de projet est le budget qui devra être réuni, d’autant que les banquiers n’acceptent une demande de prêt que si l’apport personnel dépasse les 20% du montant total. Pour vous donner une idée de l’importance d’un apport :

  • une pizzéria avec pignon sur rue coûte généralement entre 90 000 et 120 000 euros (location et aménagement du local) ;
  • un camion-pizza fonctionnel coûte entre 30 000 et 50 000 euros (prix du food truck et coût de la carte de commerce ambulant) ;
  • un kiosque à pizza nécessite un contrat de franchise dont le coût avoisine les 5 000 euros dans le secteur de la pizzéria ;
  • une pizzéria sous contrat de franchise coûte environ 80 000 euros auprès des chaînes de restauration.

La formation est indispensable

Il est vrai que l’ouverture d’une pizzéria, de même que le métier de pizzaïolo, ne nécessite pas de diplôme ni d’expérience. Toutefois, votre ambition d’exceller dans ce domaine implique de suivre une formation qui, de surcroît, vous permettra de séduire et fidéliser vos visiteurs. Le web regorge de nombreux sites qui proposent des formations adaptées aux métiers de la pizzéria. Par ailleurs, un CAP en cuisine est largement suffisant pour apprendre les techniques de base que vous pouvez ensuite compléter à l’aide d’une formation spécialisée dans le métier de pizzaïolo. Des formations rapides de 40 heures sont même accessibles à tout débutant dans ce domaine. Par ailleurs, pour compléter votre formation (en passant par le DIF par exemple), il est préférable de suivre des cours sur l’hygiène et la qualité, qui s’avèrent indispensables pour tout gérant de restaurant.

Le marché est assez concurrentiel en France

L’étude « Boîte à pizza » nous révèle en 2013 que 13 000 pizzérias pullulent sur les rues de l’Hexagone. Il va sans dire que cette rude concurrence doit vous inciter à vous démarquer de vos concurrents. Que ce soit en créant une carte de pizzéria inédite, en suivant vos goûts personnels ou en proposant des créations originales, vos talents d’entrepreneur, doublé de pizzaïolo, devront surprendre vos clients. Bien entendu, pour vous faire connaître dans votre quartier ou dans votre ville, vous devez lancer une campagne de communication efficace avant de démarrer le projet. Flyers, prospectus, annonces dans la presse et Internet constituent autant d’outils pour vous faire connaître. Pour fidéliser votre clientèle existante et éviter d’être dépassé par vos concurrents, n’hésitez pas à revoir régulièrement vos offres et pensez à organiser des offres promotionnelles sur quelques variétés de pizzas. En anticipant les besoins futurs de vos clients et en suivant ces conseils, vous éviterez bien de pièges qui vous attendent tout au long de votre démarche de création de pizzéria.